© 2020 by bebeco.be

LE BLOG DE BÉBÉCO

 
 

BÉBÉCO

Service de location, nettoyage et livraison de couches lavables à domicile.
Pour bébés culottés et engagés.

info@bebeco.be

www.bebeco.be

 
Rechercher
  • Bébéco

Des substances toxiques retrouvées dans les couches jetables

En France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a identifié une soixantaine de substances chimiques potentiellement dangereuses, dont du glyphosate.




Voici une étude qui devrait inciter les parents à abandonner définitivement l’usage des couches jetables. Et à les troquer contre des modèles lavables, moins de risque pour la santé des bébés. Dans ce rapport inédit (publié le 23 janvier), l'Anses alerte sur « la présence de différentes substances chimiques dangereuses dans les couches jetables qui peuvent notamment migrer dans l’urine et entrer en contact prolongé avec la peau des bébés ».

C'est la première fois qu'une agence internationale officielle se penche sur ces produits du quotidien et destinés à un public fragile. Pour rappel, en moyenne, dans les premiers mois, on change la couche d'un bébé 6 à 8 fois par jour.

La liste est aussi longue qu’inquiétante. L’Anses a identifié une soixantaine de substances chimiques, dont du glyphosate, le fameux herbicide de Monsanto. Mais aussi des pesticides interdits depuis plus de quinze ans, comme le lindane, le quintozène ou l’hexachlorobenzène. Et de nombreuses substances parfumantes, comme l’alcool benzylique ou le butylphényl. Ou encore des polychlorobiphényles (PCB), des dioxines, des composés organiques volatiles (naphtalène, styrène, toluène, etc.), des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), que l’on retrouve habituellement dans la fumée de cigarette ou des moteurs diesel.



Les experts citent ainsi un certain nombre de risques, allant de l'apparition d'allergies cutanées plutôt classiques avec des couches jetables, à des dérèglements de l'appareil reproductif jusqu'à la formation de cancers. Le rapport pointe un manque de transparence sur la composition précise de ces couches et demande aux fabricants d'éliminer ces substances.


Silence des autorités:

Des parents ont voulu savoir quelles marques laissaient leurs bambins au contact de dérivés du pétrole ou de glyphosate. En vain.

« Les ministères de l'Économie, de la Santé et de la Transition écologique n'ont pas répondu à notre lettre envoyée il y a deux mois, ce qui équivaut à un refus, explique Quentin Guillemain, l'un des parents à attaquer l'Etat. On porte donc l'affaire en justice pour demander la liste des marques mais également le retrait des couches dangereuses ainsi qu'une meilleure information auprès des parents. Il y a une urgence sanitaire. »


Dès lors pour les parents qui utilisent du jetable, quel choix faire en supermarché ? Difficile de faire un choix. Il existe des couches lavables, une alternative idéale pour nos bambins. Les couches lavables n'ont pas de produits toxiques et elles doivent être lavées avec des produits respectueux de l’environnement et adaptés aux couches lavables. Seulement voilà, ce type de couches demande un grand investissement de départ puisque le prix d'une seule couche est en moyenne de 25 euros.

En Belgique, il existe une solution à ce problème et une alternative aux jetables: le service Bébéco. En effet, avec ce service, vous avez accès à des couches lavables de gamme professionnelle sans les inconvénients. En plus, ils livrent à domicile. En savoir plus.

Découvrez nos formules

Optez pour des couches lavables, aujourd'hui c'est facile !








#bébéco #zerodechet #coucheslavables #bruxelles #environnement

23 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now